Fabricants de produits homéopathiques pour enfants

Latest Post

Le mot de la Nuturo Décembre 2008

Il y a 2 semaines, mon fils de 14 ans m’accueille à la maison avec une nervosité hors du commun.   Cette même journée, à l’école, c’était le rappel du vaccin DCT (diphtérie, coqueluche et tétanos).  L’infirmier explique donc aux jeunes l’importance de ce vaccin et demande aux élèves de le suivre!  Mon fils, étant le seul à rester assis et à refuser la vaccination, décide de se lever et d’aller voir…  Quand  il s’est présenté devant l’infirmière, elle lui a demandé s’il avait son carnet de vaccination.  N’ayant jamais reçu de vaccin, il lui a dit la vérité et lui a dit qu’il voulait « essayer ça »…   et vous savez quoi?  Elle lui a offert tous ses vaccins qu’il n’avait pas eu…   Mon fils, rappelons qu’il a 14 ans, ne sachant plus trop quoi faire lui a dit « ben ok !»…  Il s’est donc fait vacciner pour le rappel de secondaire 3 (DCT) mais a en plus reçu rougeole, rubéole, oreillons, poliomyélite et hépatite B!  Ai-je besoin de vous dire dans quel état j’étais??? Je donne des ateliers sur la vaccination depuis plus de 10 ans, j’étudies et je lis sur le sujet et ma décision est ferme concernant mes enfants et moi-même!  C’est donc avec regrets que mon fils a réalisé son erreur de jugement!  Erreur de jugement car il n’a pas pensé que moi et son père n’étions pas en accord avec la vaccination…  C’est évident qu’avoir su à l’avance qu’il y avait une vaccination cette journée, je l’aurais renseigné et son choix aurait été plus éclairé…   La vaccination est un sujet  très complexe pour les adultes alors comment un jeune de 14 ans peut-il prendre une décision éclairée sur le sujet?  Le gouvernement en a décidé ainsi et si je partage mon histoire  avec vous,  c’est tout simplement pour vous sensibiliser sur l’importance de renseigner votre enfant … avant!  Le vaccin contre le virus du papillome humain est donné en même temps aux filles qui décident de le recevoir et ce, sans l’accord des parents…    Votre opinion face à la vaccination n’est pas en cause.  L’essentiel  est que vous ailliez eu le temps d’en discuter avec votre ado et que tout le monde soit bien dans sa décision!  Plusieurs parents d’élève de secondaire 3 sont dans la même situation que moi et c’est le manque d’informations qui en est la cause!  Le CLSC respecte le choix des parents qui décident de ne pas faire vacciner et l’infirmière à qui j’ai parlé a été très gentille et s’est excusée de cette situation.  Alors, si vous avez choisis de ne pas vacciner vos enfants, parlez-en!

Marilène Perreault n.d.

Naturopathe

Publicités

Le Capucin en images!